Livre Aurélie Piet
Extrait du livre_Quand l’homo economicus saute à l’élastique…sans élastique
27/03/2019
Dépasser, transcender le capitalisme pour survivre
06/01/2020

L’entreprise de demain…Un extraordinaire levier de transformation

L’entreprise de demain, c’est celle qui répond aux enjeux majeurs du 21e siècle, celle qui répond aux enjeux environnementaux, sociaux et sociétaux… celle qui répond à l’enjeu de survie de l’humanité, puisque c’est de cela dont il est question aujourd’hui…

L’entreprise de demain c’est celle qui met au centre de ses préoccupations l’homme et l’environnement, l’homme et la nature, car elle est essentielle à notre survie. C’est celle qui a un impact positif sur son environnement, celle qui est animée par une finalité bien plus grande que le profit, celle qui redonne du sens…

L’entreprise de demain c’est celle qui apporte une réelle valeur ajoutée à son environnement, qui crée une richesse au sens le plus noble qui soit, une richesse qualitative, sociale, culturelle, environnementale, sociétale. Une richesse qui fait du bien.

L’entreprise de demain c’est celle-ci, car nous n’avons plus le choix.

Nous savons désormais que c’est notre modèle économique dominant qui abime la planète, qui met en danger l’humanité, qui contribue au dérèglement climatique, à la pollution, à l’épuisement des ressources naturelles, à la disparition des espèces…

Un modèle économique dont l’objectif premier est d’accumuler du profit, donc de produire toujours plus pour accumuler plus d’argent. C’est cela la croissance.

Mais produire toujours plus implique de consommer plus, de polluer plus, d’extraire toujours plus, d’épuiser toujours plus. C’est cette richesse là que nous créons.

Et dans ce modèle capitaliste, industriel, peu importe ce que nous produisons du moment que nous produisons. Des armes, des antidépresseurs, de la drogue… (cette dernière est désormais comptabilisée dans notre PIB). Et peu importe comment nous produisons, en polluant, en extrayant de la nature tout ce dont nous avons besoin, sans respect de rien, sans limite, sans contrainte ou si peu. C’est cette richesse là que nous créons.

Alors oui, il nous faut transcender le capitalisme, dépasser notre économique matérialiste, quantitativiste, extractrice, dégénérative pour aller vers une économie qualitative, éthique, responsable qui régénère…

Alors oui, il nous changer de paradigme, basculer de la quantité vers la qualité.

L’entreprise de demain doit s’engager dans une croissance purement qualitative avec une production qui régénère, qui n’est pas neutre, mais qui améliore son environnement à tous les niveaux. Dans sa relation avec ses salariés, ses fournisseurs, ses clients, dans la qualité de ses produits, dans les matières premières qu’elle utilise, qu’elle choisit, dans ses pratiques. Elle ne cherche pas à polluer moins mais à dépolluer, car elle va plus loin. Elle ne pratique pas une écologie classique, elle s’engage dans une écologie positive, inspirante, créative. Elle se dépasse, donne le meilleur d’elle-même pour la société, pour l’homme, pour la nature, pour la vie.

De par leur importance, leur présence dans la société, leur rôle, de par leur capacité à diffuser un message, à apporter des solutions à grande échelle, de par leur potentielle capacité financière…les entreprises sont un extraordinaire levier de transformation qui ne doivent plus s’adapter au monde qui vient mais qui doivent créer le monde que nous voulons, le monde de demain …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *